Search
Close this search box.

Tendance 2020 : le native advertising ou l’avenir de la publicité digitale

native advertising

Tendance 2020 : le native advertising ou l’avenir de la publicité digitale

D’après le Huffington Post, d’ici 2025, le Native Advertising aura surpassé les autres formats de la publicité digitale. Entre la montée de l’ad blocking et la méfiance des audiences à l’égard des publicités diffusées sur les plateformes sociales, le native advertising s’est engouffré dans la brèche pour se frayer un chemin vers une croissance exponentielle déjà amorcée. Pourquoi le native advertising sera une vraie tendance en 2020 ?

Une expérience utilisateur trop longtemps mise à mal

Conçus dans l’optique de capter efficacement l’attention des internautes, les formats publicitaires intrusifs ont fleuri sur les sites éditeurs au détriment de l’expérience de navigation et du contenu. Le développement de ces formats a eu un impact considérable sur le comportement des consommateurs vis-à-vis de la publicité online et a notamment fait progresser l’ad blocking (40 % d’ ad blockers dans le monde entier sur desktop). Ces formats, plus irritants encore sur smartphones, ont exacerbé la pratique au passage à l’ère du mobile-first. C’est ainsi que le native advertising, initialement déployé par les moteurs de recherche et les plateformes sociales, s’est imposé comme une solution face à l’altération de l’expérience utilisateur, en offrant une nouvelle expérience de flux intégrée (feed).

Une tendance portée par la confiance des consommateurs dans les formats natifs de l’open web

Les résultats d’une enquête réalisée par Outbrain auprès de 900 consommateurs indiquent que les annonces diffusées sur les sites d’actualité premium sont beaucoup plus susceptibles d’inspirer confiance (+ 44%), de générer des clics (+ 21%) et de futurs achats (+ 24%) que les annonces diffusées sur les plateformes sociales. Ceci s’explique par le fait que les publicités natives diffusées dans ce contexte bénéficient de l’excellente réputation des sites premium qui produisent un contenu fiable et de qualité. Ce qui offre naturellement des perspectives intéressantes au native à travers l’open web, autrement dit hors des walled gardens. Tous les feux sont au vert : les utilisateurs veulent découvrir un contenu pertinent et qualitatif dans des formats attrayants, les marketers recherchent des canaux évolutifs pour engager leurs audiences et générer du ROI tandis que les éditeurs doivent trouver des business models pour financer un journalisme de qualité ainsi que des moyens d’atteindre et de développer des relations continues avec leurs audiences. 

A quoi faut-il s’attendre en 2020 ?  

Plus qu’un format publicitaire, le native advertising s’harmonise avec le contenu éditorial et est également transposable à d’autres leviers. Le programmatique en fait d’ailleurs partie. Notamment, le native de manière générale ainsi que l’intégralité du portefeuille d’inventaires natifs d’Outbrain sont désormais accessibles via les principaux DSP, offrant aux marketers la possibilité de combiner l’achat média sur tous les formats publicitaires via leur plateforme préférée.

En outre, comme les formats display intrusifs, les publicités vidéo sont devenues les vecteurs d’un nouveau type d’interruption qui agace les consommateurs. Pour cette raison, la publicité vidéo s’intégrera progressivement sous une forme native en offrant à l’utilisateur, le choix de s’y attarder ou non. Par ailleurs, l’audio et notamment les podcasts de plus en plus présents sur les sites éditeurs devraient également tirer parti du native. Outbrain a récemment lancé podcard afin de permettre aux éditeurs de diriger les lecteurs vers leurs podcasts via un flux RSS. Les lecteurs peuvent écouter le contenu audio à partir du flux ou accéder directement à la page du podcast. Pour les marques, tout l’enjeu résidera donc dans la capacité à créer une identité audio forte.

Les dépenses publicitaires natives devraient croître de façon exponentielle au cours des prochaines années. Plus qu’une tendance, le Native est indéniablement l’avenir de la publicité digitale. Mais la plus grande tendance pour 2020 devra concerner l’ensemble de l’industrie qui se réunira pour construire un meilleur écosystème et investir dans la création de valeur sur l’open web.

Partager l'article sur :

LinkedIn

Newsletter

Inscrivez vous à notre newsletter pour reçevoir tous nos contenus.
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Abonnez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter Ratecard et recevez les dernières actualités du marché de la publicité digitale chaque semaine