Search
Close this search box.

L’état de l’industrie des médias de détail en 2024 avec Angus Dowie (ADvendio)

L’état de l’industrie des médias de détail en 2024 avec Angus Dowie

Lors d’une récente discussion avec Angus Dowie, Regional Sales Manager EMEA & APAC, nous avons exploré le paysage futur de l’industrie des médias de détail en 2024. 

M. Dowie souligne les variations régionales qui façonnent les tendances telles que la publicité sur site et l’évolution des solutions ad tech, y compris les grands détaillants qui se frayent des chemins uniques. Soulignant l’importance de la collaboration, il prévoit une analyse affinée des données afin d’éviter les chevauchements d’audience et met l’accent sur la tendance croissante à un ciblage précis de l’audience

. M. Dowie prévoit des campagnes synchronisées et personnalisées, tout en mettant en garde contre la surcharge des expériences des consommateurs. Il insiste sur l’amélioration des expériences d’achat et l’intégration des parcours des clients. En ce qui concerne la confidentialité des données, il envisage des stratégies sectorielles pour une utilisation responsable des données des consommateurs dans un contexte d’évolution technologique. Les perspectives avant-gardistes de M. Dowie s’étendent à une opportunité de médias de détail en plein essor, suggérant une relation symbiotique entre les secteurs de la vente au détail et des médias traditionnels.

Poursuivez votre lecture pour découvrir l’intégralité de la conversation.

Dans le paysage en évolution rapide des médias de détail, quelles sont les tendances technologiques qui, selon vous, occuperont le devant de la scène en 2024 ?

Je pense que cela dépend de l’endroit où l’on regarde, car chaque région semble avoir sa propre approche des médias de détail. 

La publicité sur site est le domaine sur lequel de nombreux RMN se sont d’abord concentrés, et c’est pourquoi nous avons assisté à une forte adoption de technologies publicitaires telles que Citrus, Criteo, Kevel, etc. Maintenant que ces offres arrivent à maturité, il sera intéressant de voir comment ces solutions se développent compte tenu de la pression exercée sur le contrôle des marges. Nous avons déjà vu certains grands détaillants choisir leur propre voie.

La collaboration sera essentielle. Nous avons vu beaucoup de bruit autour des CDP et des salles blanches de données, et je pense que nous allons nous concentrer sur la rationalisation de l’analyse des ensembles de données pour s’assurer que les audiences ne sont pas comptabilisées deux fois. Je pense que cela renvoie au thème important de la visibilité et de la mesure des performances, qui restera au centre des préoccupations.

La monétisation de l’audience devenant de plus en plus granulaire, nous assisterons à un ciblage accru. Dans l’espace créatif, il y a eu beaucoup de développement au cours des 12 derniers mois, et les acheteurs commenceront à voir des publicités très ciblées et personnalisées sur plusieurs canaux. Cela est lié au développement et à l’application continus des technologies de l’intelligence artificielle. Je pense qu’il est inévitable que nous continuions à voir plus d’omnichannel, et je pense qu’en tant que consommateurs, nous en serons plus conscients, car ce ciblage amélioré ira au-delà des publicités numériques et s’étendra à nos expériences en magasin.

Comment les innovations technologiques attendues en 2024 pourraient-elles modifier la façon dont les marques se connectent avec les consommateurs dans l’industrie des médias de détail ?

Le consommateur est la clé de tout, et je pense qu’il est inévitable que certains détaillants concentrent vraiment leur proposition sur l’aide aux consommateurs. Nous verrons les revenus des médias se répercuter sur les réductions de produits, et nous assisterons à un changement dans les messages des détaillants, qui s’articuleront autour de l’idée de fidéliser le client.

Les marques vont mener des campagnes plus synchronisées sur un éventail de canaux plus large que jamais et de manière plus personnalisée que jamais. 

Pour moi, le danger réside dans le fait que les consommateurs vivent déjà une vie saturée de publicité et que les détaillants qui repoussent les limites de la quantité risquent un retour de bâton dans l’expérience d’achat. C’est pourquoi je pense que le hors site jouera un rôle important dans les futures campagnes afin d’éviter de perturber les expériences en magasin, et peut-être même que les expériences en magasin deviendront de plus en plus haut de gamme. Je pense également que les campagnes omnicanales lourdes hors site se concentreront de plus en plus sur les médias traditionnels.

Alors que les attentes des consommateurs évoluent, comment l’industrie des médias de détail peut-elle améliorer l’expérience globale d’achat en 2024 ?

L’expérience d’achat est en train de changer radicalement. L’expérience d’achat en ligne sera de plus en plus exploitée dans le magasin connecté, et les offres personnalisées et les remises ont le potentiel de devenir très avancées. 

Les entreprises de médias de détail qui sont en mesure de capitaliser sur leurs recettes médiatiques afin d’offrir des avantages au client, plutôt qu’aux actionnaires, ont le potentiel de gagner la fidélité des consommateurs. 

Voir la suite de l’article sur ce lien : https://www.advendio.com/fr/state-retail-media-industry-angus-dowie?utm_source=ratecard

Partager l'article sur :

LinkedIn

Derniers articles

Newsletter

Inscrivez vous à notre newsletter pour reçevoir tous nos contenus.
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Abonnez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter Ratecard et recevez les dernières actualités du marché de la publicité digitale chaque semaine