Search
Close this search box.

Comment mesurer vos visites incrémentales en magasin ? (Smart Traffik)

Comment mesurer vos visites incrémentales en magasin ? (Smart Traffik)

Par Smart Traffik

C’est décidé : dans les semaines à venir, vous allez consolider le tableau de bord qui vous permet de mesurer la performance de votre dispositif marketing, pour optimiser l’efficacité de vos campagnes.

Et c’est dans ce contexte que vous souhaitez vous renseigner sur les moyens à votre disposition pour mesurer vos visites incrémentales en magasin. Bonne idée : il s’agit de l’un des indicateurs de performance les plus importants si vous menez des campagnes de drive-to-store.

Vous êtes au bon endroit pour cela : découvrez dans cet article les techniques et conseils de nos experts pour mesurer vos visites incrémentales en magasin.

Qu’est-ce qu’une visite incrémentale ?

Dans une logique de drive-to-store, une visite incrémentale (aussi appelée uplift) correspond à une visite de votre point de vente physique réalisée après que votre prospect ou client ait été exposé à l’une de vos actions marketing.
Ces visites incrémentales peuvent autant être générées via du marketing traditionnel (via un spot à la télévision ou à la radio, ou via la distribution de prospectus, par exemple) que via des campagnes de marketing digital (publicité en ligne, Social Media, emailing, DOOH, référencement naturel sur les moteurs de recherche…).

Les techniques pour mesurer vos visites incrémentales

Pour calculer le nombre de visites incrémentales généré grâce à vos campagnes, et ainsi mesurer l’efficacité de votre stratégie marketing, vous avez plusieurs méthodes à votre disposition.

Vous pouvez utiliser…

  • Le code promotionnel ou le “cadeau trafic”. Il s’agit des méthodes traditionnelles qui permettent de tracer le parcours de vos prospects et clients, et savoir s’ils se sont rendus en magasin. Lors du passage en caisse, ce code promotionnel est utilisé, ou le cadeau distribué, ce qui permet d’enregistrer la visite incrémentale.
  • La digitalisation des données de sortie de caisse. Il est possible de rapprocher les données online et offline de vos clients (via votre CRM), grâce à un identifiant unique comme celui relié à la carte de fidélité du client, ou son adresse email si vous avez mis en place un système de ticket de caisse électronique.
  • La géolocalisation. Grâce à l’avènement de l’usage des smartphones par vos cibles, et du mobile marketing, il est tout à fait possible de tracker le parcours de vos utilisateurs jusqu’à votre magasin. Ainsi, en traçant son passage dans votre zone de chalandise précise, vous pouvez constater qu’il a pu se rendre dans votre point de vente. Attention cependant : quelle que soit la méthode que vous utilisez pour mesurer les visites incrémentales dans votre magasin, veillez à mener des A/B tests pour éviter les biais statistiques.

Cela consiste à créer deux groupes de visiteurs, de même typologie et de même taille :

  • D’une part, un groupe de personnes exposées à vos campagnes drive-to-store menant vers un magasin A
  • De l’autre, un groupe de personnes non-exposées (dit “groupe témoin”) se rendant vers un magasin B.
    Ainsi, vous pouvez comparer le nombre de visiteurs incrémentaux réel, et donc, effectuer une mesure de la performance vraiment précise.

Pour découvrir nos 4 conseils en plus pour une bonne mesure de votre uplift dans la suite de notre article, cliquez sur ce lien.

 

Partager l'article sur :

LinkedIn

Newsletter

Inscrivez vous à notre newsletter pour reçevoir tous nos contenus.
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Abonnez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter Ratecard et recevez les dernières actualités du marché de la publicité digitale chaque semaine